Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation since 05/28/2023 in all areas

  1. Salut à tous, me voilà de nouveau après un certain temps (merci l'administration française ) en possession de mon CPI. mes plaques arrivent dans deux petits jours, le CT sera fait par la suite et elle sera bientôt prête à prendre la route. Je vais me balader avec ma belle auto en compagnie de ma maman, lunettes de soleil et cheveux au vent! Qu'est ce qu'elle a hâte... Niveau paperasse, j'ai finalement fait un tour chez messieurs les gendarmes près de chez moi pour vérifier tous les papiers que je possède et ils m'ont aiguillé. Après deux bons gros mois, je vais pouvoir m'occuper de la faire rouler et avoir la CG définitive en collection. Et le tout, avec un peu d'angoisse certains jours m'étant lancée toute seule mais sans aucune grosse galère 😎.
    15 points
  2. Bon, je suppose que vous êtes tous très impatients de voir le résultat! J'attendais un rayon de soleil cet AM, je ne l'ai pas eu, donc il faudra vous contenter de ça pour le moment. J'en ferai d'autres quand le soleil pointera son museau mais a priori c'est pas pour tout de suite... J'ai deux feux arrière différents car je n'arrive pas à me décider. Celui de droite est d'origine, plus beau visuellement mais celui de gauche est plus lumineux et plus sympa de nuit. Si vous avez un avis, n'hésitez pas, je balance encore... Le pare-choc a également été remplacé, puisque j'avais gentiment éclaté l'ancien. Je rappelle à quoi ressemblait la bestiole, avant: Et maintenant:
    14 points
  3. Les joints de pompe sont arrivés, et ce sont les bons . Vieux stock mais en parfait état, j'ai néanmoins remplacé le joint spy par une version récente. De plus des joints indisponibles sur le marché sont fournis dans ce kit. Avec en prime une doc comportant la dimension de tous les joints. Voilà elle est réassemblée et en place. Je craignais que cela fasse un peu trop de bleu, mais ça rend plutôt bien. Reste à trouver une solution pour le bouchon de remplissage. Maintenant c'est au tour de la plomberie. J'ai besoin de plusieurs prises de dépression, mais ne voulant pas brancher de simple tuyau souple. Je les remplace par des tubes cuivre. L'idée est de gagner en esthétique. De ce côté il m'en faut trois , un au carbu et deux sur le collecteur. J'utilise la prise d'origine en laiton. Le gros tube de droite est en inox (C'est la dépression pour l'assistance de frein). Fabrication d'un support pour maintenir les tubes et passage au bain d'électro zingage, remontage final. L'agrafe est en une seule pièce et se clipse pour maintenir les tubes. Derniers réglages. Polissage de la prise en or massif 24 carats Maintenant il reste la conduite d'eau de chauffage, et celles de carburant.
    13 points
  4. Allez, un peu de couleur....😉
    13 points
  5. Bon pour la direction assistée, les joints que j'ai n'ont pas la même dimension, c'était trop beau ! Donc j'ai trouvé un ancien kit pour Buick 58 qui devrait résoudre mes problèmes, mai il faut encore attendre.... Alors pour s'occuper j'ai tuné la fausse dynamo. Au départ cela ressemble à ça, dynamo GM à corp long avec un alternateur à l'intérieur. J'ai déposé les deux flasques pour les polir. Puis mit en pièce le reste pour peindre en bleu métal le corp. Bien sur comme d'habitudes vous trouvez à l'interieur des pièces cassées ou médiocres. C'est normal parce que vous avez payé cette dynamo exclusive une blinde. Cela me saoule de plus en plus. Vous voyez la gueule du charbon !!! Ah oui j'oubliais, vous voyez le roulement made in Taiwan au fond ....Et bien il est parti à la poubelle. Car les billes ont fait des empruntes, audible en le faisant tourner seulement à la main !!! Oui le simple fait de tapoter avec le manche d'un marteau pour extraire le rotor a détruit ce roulement. Pour info j'ai trouvé cette boite en France qui m'a fourni ce qu'il faut pour refaire cet alternateur. Rapide prix correct. J'ai peint les dernières pièces moteur, ainsi que celles qui sont de retour de chez le chromeur. Le corp est constitué de deux tubes en alu usinés. J'ai longtemps hésité sur la couleur de l'alternateur et du bac de D A , Chrome, alu poli, noir brillant, gris métal alu...puis bleu. Et franchement je ne regrette pas. En vrai c'est même mieux qu'en photo. A l'intérieur rien d'extraordinaire , c'est même de piètre qualité. Une fois remonté, j'y ai posé une plaque d'identification comme sur celui d'origine, car j'ai effacé le logo Powermaster avec un peu de mastic. Et toutes les vis BTR ont été remplacées par de la visserie plus vintage. Je n'ai pas trop parlé des supports chromés, mais ils ont été eux aussi modifiés. Car ils ne se montaient pas sur le bloc de 62 et les échappements sport. Mais je voulais absolument ces supports de 1959 car ils ont un dessin qui me plait beaucoup et qui correspond à l'auto. D'origine ils sont électrozingués, mais là il fallait qu'ils tranchent d'avantage tout en étant raccord avec le reste. Raison pour laquelle certaines partie sont peintes au couleur du moteur. Question performance, cet alternateur a soit disant été individuellement testé à 94 A maxi (avec un charbon pété) Ce qui représente le double de puissance par apport à la dynamo de 59'.
    12 points
  6. Voilà ils sont définitivement en place. Pour la liaison, je verrais plus tard si je conserve ce modèle ou pas. Il y a pas à dire, s'ils fonctionnent aussi bien que ce qu'ils brillent..... Maintenant le dilemme, c'est quoi mettre comme filtres a air ? La version des 421 SD me tente...mais les occasions d'en acquérir à bon prix sont une autre affaire. Reste aussi à réfléchir comment faire esthétiquement passer les tubes de dépression pour les freins, aspiration vapeur, accessoires pneumatique et avance allumage.
    11 points
  7. quelques photos de ma jeep willys apres nouvelle peinture prête pour le 6 juin en normandie
    10 points
  8. Le puzzle commence à prendre forme. Mais avant de remonter, il faut recalibrer tout les conduits afin d'être certain d'avoir les bonnes pièces. Car en soixante ans, plusieurs mécanos indélicats ont pu passer par là. Les alésoirs permettent de recalibrer tout cela au diamètre voulu.
    10 points
  9. En voiture Simone pour le remontage du moteur : Préparation du vilebrequin : Déglaçage des cylindres : Installation des soupapes sur les culasses : Installation du vilebrequin : Remplacement des segments : Remise en place des pistons : Pose des culasses : Suite et fin du remontage du moteur, Demain!!
    10 points
  10. Les cales sont définitivement fixées par 4 vis à tête fraisé. Serrage conséquent et loctite, car elles sont inaccessibles par la suite. Les 6 joints ont également été découpés sur mesure. L'épaisseur est vraiment bonne. Voilà c'est terminé pour les cales, beaucoup de taf pour réaliser une simple idée. Mais c'est sans regret.
    10 points
  11. Quelques nouvelles du remontage du bloc. Pose du couvercle de la vallée, avec la modif pour le reniflard. Ce couvercle est différent de l'origine. Car il est prévu pour laisser plus d'espace aux poussoirs à rouleaux. Sinon ils rentrent en contact avec le carter. De ce fait le collecteur Offenhauser ne laisse plus suffisamment de place pour le reniflard, car pas prévu à cette époque. Alors je l'ai équipé d'une sortie sur l'arrière. Puis pose du collecteur et fabrication des brides. Elles sont découpées dans de l'inox de 5 mm. ( à la scie et à la lime) Polissage des brides. Le collecteur d'admission est définitivement en place. Serrage des 12 vis à 6 kilos. C'est énorme, mais je respecte la doc. La nouvelle sortie pour le reniflard est accessible et discrète. Pose du collecteur gauche avec le joint cuivre et serrage des 6 vis à 4 kilos. Pose du collecteur droit. Les collecteurs sont posés avant le carter d'huile, car j'ai refait la peinture de celui-ci et il n'était pas sec... Pose de la pompe à eau. Pour infos tout les joints papier sont redécoupés une fois en place afin qu'ils ne dépassent pas. Ainsi que toutes traces de colle ou pates à joint sont essuyées afin de donner un assemblage plus clean à l'œil. Polissage de la pompe à essence et pose. Sans oublier le graissage des zones de contact avec la came. Pose des caches culbuteurs après retouches et repolissages. 😎 Par la suite les carbus aurons leurs cures de jouvence. En attendant, juste pour les yeux et être sur d'avoir fait le bon choix. Montage à blanc. J'adore .....je ne m'en lasse pas. Le carter est en place, équipé du joint Bop performance d'une seule pièce. Oui j'ai recommencé la peinture car je n'en avais plus. Et suite à tous les mélanges fait, impossible d'en refaire. Donc j'ai fait passer le carter au spectro pour refaire 1/2 kilo de peinture. Voulant être sur que le carter d'huile moteur et celui de la boite auto soit de teinte identique, j'ai repeint le carter pour la quatrième fois !!!! Ouf c'est nickel. Ironie du sort c'est une teinte Toyota commercialisé aux US. Essais du coude d 'échappement pour voir comment vont se présenter le support de filtre à huile et le filtre. Car avec ce collecteur il semblerait qu'une modif du support soit nécessaire. Mais je ne pense pas que pour une Bonneville 59 cela le soit . Il y a suffisamment de place avec le châssis.
    10 points
  12. Guss

    The Pontiac Duo!

    C'est parti pour le masquage. En gros 3h30 à 4h de boulot. Cette cabine est en effet pas top. J'y ai déjà peins mais j'avais oublié un point crucial : Pas d'éclairage vertical. C'est parti pour la base : 1 couche toute fine et 2 couche mouillées. J'ai pas le choix, la teinte ne couvre pas toptop. Quelques couilles... Le raccord rapide du pistolet qui saute comme ça sans raison. Evidemment le doit sur la gachette quand ça arrive donc quelques gouttes tombent mais rien de grave. Un coup de 600 sur mousse et ça repart. Le temps passe.. Il est bientot 15h et je m'apprête a passer au vernis. Cromax 1120. Le vernis économique de la marque. Mais bonne réputation, beaucoup de carrossiers pro l'utilisent. Pas le budget pour du Vernis a 400 boules les 5 litres. Le moment ou tout peux aller bien, et ou tout peut foirer. Dès la première couche je réalise que JE NE VOIS RIEN! Je ne sais pas ou je passe, je ne vois pas comment je charge. Je ne vois même pas ou il y a déjà du vernis et ou il n'y en a pas. ... Je suis obligé de me coucher a terre pour arriver a voir le reflet des lampes et enfin voir quelque chose sur les flancs Heureusement, le toit et le capot, pas de soucis a ce niveau. Temps de passer a la seconde couche et la je fais une grosse connerie : Entre deux remplissage du godet (vous croyez pas que j'utilise du godet jetable quand même ?), je renverse du vernis sur le pistolet. Pas beaucoup mais suffisamment pour que ça me colle bien les doigts. Faut que je me magne... Je suis en train de faire un flanc et je crains que le raccord ne prenne... Je nettoie donc super vite le pistolet avec ce qui me tombe sous la main dans la cabine : Du dégraissant. ... Je me relance de suite sur la voiture, et shllaakkk quelques grosses gouttes de dégraissant tombent sur la voiture. J'avais mal essuyé ce dernier. Une véritable merde, parce que ça dilue le vernis. J'ai eu le plus gros en attendant que ça s'évapore et repassant des voiles de vernis histoire de pouvoir rattraper ça en après peinture... Mais j'ai tout de même quelques point qui sont pas loin d'aller jusque la base. M'enfin ça sera pour plus tard. Ca ira... Je vais bien arriver a rattraper ça. Faut que je passe a autre chose et que je termine de vernir l'ensemble. Les épaules font mal, les bras sont lourds... Je respire, je me reprends et je m'applique a faire tout ce que je vois "beau" et partout ou je ne vois pas ce que je fais : je veux juste qu'il y ai du vernis. Je ne veux pas charger. En gros je préfère repolir un vernis mal tendu par après que rattraper plein de coules. Je termine donc cette seconde couche. Je sens que mon pistolet devient dure (le vernis commence a prendre..), je regarde la voiture avec cette grosse hésitation : Est ce que je balance une 3eme couche pour essayer de la faire plus belle, ou est ce que je m'arrête la. .....Je prends la décision sage. Je stop la. Je sors, je nettoie mon pistolet, range mon foutoir dans le labo. 15 bonnes minutes passent. J'éteins les lumières das la cabine, je la fait monter a 60° pour 45min. Juste le temps de ranger le reste de mon matos, et d'aller le jeter dans la benne du ranger. puis " DingDingDing" J'ouvre la cabine : Et je réalise le travail accompli. C'est finalement vraiment pas mal. Finalement TRES content de m'être arrêté a temps. Trop de vernis (trop d'épaisseur en général) c'est en plus pas une bonne chose sur du long terme. Le moins = le mieux. Donc satisfait. Maintenant faut "encore" que je me magne. La pluie va pas tarder à se repointer... Je dois décacher, recharger la caisse et vite vite aller la déposer a l'atelier. Quelques photos dehors : Les photos ne font pas justice a cette teinte. Il faut nuageux, gris, la lumière n'y est pas. Mais J'en tombe directement raide dingue de cette teinte. C'est parfait pour cette caisse. En plus ça cache super bien les mauvaises passe de vernis et les défauts de carrosserie Allé, c'est pas tout ça mais je dois me magner. La je réalise que cette caisse me parle. Elle me parle vraiment. C'est sentimental. C'est plus fort que je ne le pensais. Je la pose a l'atelier, avec toutes les manoeuvre que ça implique, avec la porte toute étroite a l'entrée, les cons qui s'excite parce que je bloque la rue... Mais je la pose enfin dans l'atelier. Il aura fait sec jusque la et comme pour l'aller : BARDAFFF la drache. Quelle chance. Je peux enfin me poser 10 minutes et évaluer. C'est bien. Il y bien sur du travail de polissage a gauche a droite... Mais la teinte pardonne. Et globalement, c'est vraiment bien Cet angle ci est celui que je préfère : Et je constate une chose : Le toit est largement au dessus de mes attentes niveau tôlerie, préparation et peinture Je m'attendais à découvrir une tole ondulée, après peinture... Et bien non. C'est vraiment une surprise incroyable. Par contre... On voit que je me suis attardé sur le toit, et moins sur les flancs niveau préparation La ya des choses a redire. Mais je le savais un peu... Le capot est lui aussi très bien, ceci dit : Et finalement, malgrés ces filtres de cabine sur la fin... je constate que je n'ai que quelque poussières. Presque rien. Je présume que le soufflage précautionneux aura aussi aidé... Mais je suis étonné. Cependant, les quelques poussières que j'ai, c'est du genre sérieux. Maintenant, je lui fou la paix pendant une bonne semaine. Je laisse bien tout sécher a son aise. (pardonnez mes fautes d'ortho...)
    9 points
  13. La suite...réglage des pistons de pompe. Comme beaucoup d'autres pièces, il faut régler la longueur des pistons de pompe de reprise. Il ne faut pas les monter directement sorti de la boite. Suivant l'application des longueurs sont préconisés. Dans la série des pièces à ajuster il y a les flotteurs. La première mesure détermine la hauteur de niveau de carburant dans les cuves. Les données sont dans dans les vieilles bibles. Le réglage se fait par pliage de la pate de maintien. Donc 21/64 de pouce, c'est ok. Puis la cote basse, se fait par pliage de la buté arrière. Et 23/32 de pouce pour la côte basse. Un dernier réglage concernant les flotteurs, se fait sur les ressorts de maintien des pointeaux. Il faut qu'ils soient suffisamment serrés pour tirer le pointeau de son siège.. Tout en étant lâche pour éviter toutes contraintes. Une modif qui permet de limiter les impuretés extérieures de tomber dans la cuve par l'axe de pompe de reprise. Fonctionne sur la plupart des EDELBROCK. Il s'agit de monter le joint et le clip des versions de reconstruction marine. Contrôle du dépassement de l'axe de pompe, 5/16 c'est Ok . Maintenant il est temps de choisir les bons ressorts pour les pistons de débit. Ceux d'origines sont catastrophiques. J'ai trouvé des anciennes boites de réglage plus sures que le matos chinois actuel. Je vais mettre les "roses" légèrement moins puissants que les originaux . On verra par la suite quand elle roulera, si je dois modifier cela. Maintenant choix des aiguilles et montage sur les pistons neufs. Les aiguilles ont un nombre à quatre chiffres gravé dessus. Les deux premiers chiffres, corresponds au diamètre supérieur et les deux autres au diamètre inférieur de l'aiguille. J'ai donc choisi les 6852, légèrement supérieures à celles d'origines. Donc qui auront un debit plus faible... C'est chose faite. Les puits sont refermés, facile d'accès les réglages de richesse se font par changement de dimension d'aiguille et de tararage de ressort. Maintenant réglage des axes de papillons, avec un jeu de fonctionnement de 0.020 pouce. Voilà c'est bon aussi. Pour infos, regardez l'aiguille du haut "Chinoise" . Elle n'a même pas la bonne forme ni les bonnes dimensions. Voici l'usure visible sur des aiguilles ayant servi honorablement. Une vue d'ensemble de ces deux carburateurs Carter AFB d'une soixantaine d'années. Encore copiés par Edelbrock aujourd'hui. Honnêtement je trouve qu'ils ont de la gueule. Il reste le système de commande du starter à remonter sur ce carbu. Je ne pouvais pas le polir, car il est en zamac. Cela ferait déguelasse, je vais donc le peindre et le convertir en électrique.
    9 points
  14. Up !!!! 👋🏽😝 Petite balade sur les hauteurs de Corte !!!! 🏔️😎
    9 points
  15. Hier, préparation de la Tbird pour remise en place du moteur : Fin de la préparation du moteur avant insertion : Mise en place du collecteur d'échappement côté conducteur uniquement : Nota : Nous n'avons pas mis l'autre collecteur afin de permettre la remise en place du démarreur. Pour les Tbird de 58 à 60, la méthodologie idéal pour le remplacement du démarreur est de déposer le collecteur d'échappement côté passager et de défaire le support moteur du même côté afin de pouvoir soulever le moteur de 4/5 cm de ce côte. Ce qui laissera l'espace nécessaire pour la remise en place du démarreur. Mise en place de la flexplate : Le voilà prêt à être remonté : Et le voilà dedans : L'insertion s'est vraiment bien passé! On peut apercevoir que l'on avait mis une sangle pour l'incliner légèrement vers l'arrière car tout les auxiliaires installés avait tendance à le faire penser vers l'avant. Voilà, cela commence a ressembler à quelque chose. Remise en place de l'allumage,... Pour la boite de vitesse, on pense avoir trouvé le problème de la position Parking qui ne fonctionnait pas. Cela serait du à un jeu excessif dans la tringlerie. Nous avons modifié le réglage t maintenant la position Parking semble fonctionnait au détriment de la petite vitesse "L" que l'on ne peut plus enclencher... Vu que c'est une vitesse que je n'utilise pas, ce n'est pas dérangeant. Le jeu le plus important au niveau de la tringlerie vient d'un silent bloc au niveau d'une articulation. Il faudrait que j'arrive à le remplacer... Je vais voir ce que je vais faire... Aujourd'hui, nous allons peut-être la réveiller... Pour 2024.
    9 points
  16. Presque prêt pour la cabine... j'ai hâte!
    9 points
  17. Guss

    The Pontiac Duo!

    Un gros gros coup de propre sur les sieges avant que je décide de ne pas faire refaire pour le moment parce que finalement ils présentent plutot bien. Rdv est déjà pris pour les faire refaire l'hivers prochain chez une scellier/garnisseur du coin. En attendant je swappe les sieges gauche droite, parce que l'assise coté conducteur s'est laissée aller (pas visible... Mais ça se ressent quand on s'assoit) et donc la fesse gauche descendait plus bas que la droite. Tout le buste de travers. Pas top. Donc j'inverse juste les rails et paf. Les sièges étant identique, facile. Le passager, tant pis pour lui. L'aura qu'a mettre un coussin. Pour le moment enfin. Les sieges, le nouveau volant Grant en place (une merde a installer d'ailleurs).... Ca commence a ressembler a quelque chose ! Au moment de cette photo, je n'avais pas encore trouvé cet espèce de produit miracle de chez sonax pour les cuir et similis... Maintenant ils sont bien noirs, avec un tout petit coté luisant. Cet intérieur sera finalement sympa.... Je vous avais déjà dis que ma boite a autoradio n'était pas terminée... Voici une partie de la finition (Il manque un petit morceau au dessus, qui a été jeté par les gars de la coupe laser, pensant que c'était un déchet - Je dois encore le recevoir) C'est donc de l'inox 304 - (Très mal) polis. Purée je suis vraiment nul pour polir l'inox... MAIS je suis super content du design, avec ces petites côtes qui reprennent le design de la console. La console est déjà très sale.. Il y a des jours entre ces photos et beaucoup de poussière dans cet atelier. Les flancs de cette boite a autoradio sont eux aussi en inox polis. Tout ça pour coller avec le reste de l'intérieur. Coller avec les bordure de la console qui sont chromés. Bref j'essaie de faire du sobre, du "période" correct. Avec les loupiottes allumées (tout est sale, plein de traces de doigts, et poussiéreux. Me jugez pas...) : Au passage vous pouvez voir que j'ai également fait couper deux petit cercle qui viennent faire la finition des deux manos au dessus. BEAUCOUP plus propre que ce que j'avais tenté a la peinture. Puis la encore ça match avec le reste de l'instrumentation. Poussières et traces de doigts.... M'enfin. Je suppose que ce qui vous gratte juste la, c'est pas ça ? ... C'est plutot ce : Mais c'est quoi ce "LMLR" ??? ... Et bien c'est le nom que j'ai décidé de donner a ce projet. Au lieu du traditionnel "safari" (les Pontiacs wagon arborent souvent -Toujours?- ce nom), j'ai décidé de lui laisser le LM pour "LeMans" puisque... s'en est une (étrange pour nos francophones d'écrire ça en un mot mais c'était bien le cas), ensuite le "LR" et bien c'est la aussi très simple : "Long Roof" (Long toit). Les wagons et autre shooting brakes sont souvent appelé "Long Roof" par les anglophone. Un espece de mot simple mais qui parle a tout le monde. ..... "LeMans Long Roof". "LMLR". C'est simple. Efficace. Je voulais pas un truc trop éloigné de son origine, mais je voulais un truc qui fait croire que c'est une LeMans dans une livrée différente. Comme si c'était une option (Comme par exemple la fameuse Tempest "sprint"). J'ai écarté l'appellation "Shooting Brake" -pourtant c'est un peu fort ce qu'elle est- parce que je voulais quelque chose d'un peu moins Européen. ....Moins pompeux. Puis les Amerloques connaissent pas ce nom. C'est une voiture américaine. Je voulais un truc qui sonne plus US. voila Bien sur cette appellation ne va pas se retrouver QUE sur la boiboite... J'ai également 4 emblèmes (Je pense en utiliser que 3 en fait et garder un en rabe) Et la grille pour le scoop. Les "carrés" oubliés dans cette grille sont fait exprès. C'est une petite asymétrie voulue. J'essaie des trucs quoi. Pas certain que j'adore en fait hahah... Mais je vais la poser et voir ce que ça donne. Le noir qui se voit sur les bord des emblèmes, c'est un résidu d'autocollant de protection des inox qui crame pendant la coupe laser... Et qui est un ENFER a enlever ! Voila pour ce soir
    8 points
  18. Guss

    The Pontiac Duo!

    Allé, vite fait une second post pour ajd. Réfection de la console centrale. Dépose de tous les éléments la composant. Passage des chrome au 000 et pàte triumph. Polissage des plastique en transparence. Préparation des surface a peindre : Un coup de 240 - 320 -400 - scotch brite... Enorme grattage et nettoyage entre toute ces petites "côtes", puis cachage. Fastidieux......... Je ne passe pas par l'étape "appret granissant" ici. Mais je fais simplement un mouillé/mouillé époxy puis peinture brillant direct (qui en fait un satin noir) Et voici le résultat après peinture : Remontage complet, réfection du faisceau éléctrique de cette console et pose "TEST" sur la voiture. La boite que j'ai faite pour cacher l'autoradio, intégre des prise USB pour charger le téléphone, mais aussi une petite lampe d'ambiance (une simple w5w sur douille souple) qui s'allume avec l'allumage des phares/feux. je trouve le reflet super sympa. Décidément j'adore travailler avec la lumière, et j'aime l'éclairage chaud des ampoules traditionnelles. Au passage, cette boite a autoradio, vous allez encore la voir. Elle n'est pas finie Bon.. tout est cable, tout ce qui passe au sol est fait, tout est isolé. Temps de monter la carpette ! Première partie, et tant qu'on y est je remet la banquette en état (elle était déà en bon état en fait..) et je l'y jette. Tout tombe parfaitement, super content ! (Les supports de banquette sont customs... encore... ) Et CA! c'est ce que je voulais : On dirait que c'est d'origine. C'est homogène. Montage de la partie avant. Et pose de la console centrale pour de bon. Ca va vite a dire, mais la encore c'est beaucoup de boulot. Rien d'extra ordinnaire... Mais c'est du taff. Percage et recoupe, ajustages etc... Accessoirement, être certain de ne pas foutre une vis dans un faisceau de cable en dessous ! La suite next time.
    8 points
  19. Réfection de la pompe de direction. Voici toutes les pièces d'une pompe de DA. Rien d'extraordinaire. La came, le rotor et les palettes sont d'époque, du NOS en conserve. Quelques piqures sont visibles mais rien de gênant. Les joints se trouvent facilement en kit. Mais ce n'est pas le cas de la bague de sortie. Par chance elle est en très bon état. Tout comme l'arbre qui ne présente aucune trace d'usure. Le clapet de régulation de pression est en parfait état. Il suffit juste de remonter. Le filtre est impeccable, bien que je le trouve trop juste. Mais bon cela fonctionnait comme cela. L'intérieur du corps et lui aussi nickel.
    8 points
  20. Quelques photos en HI-DEF pour la gloire.
    8 points
  21. alex67120

    Chevrolet C10 1965

    Je vous ai pas encore présenté mon C10 Ça fait maintenant 2 ans que je l'ai. J'en suis très content malgré que de temps à autre les joies PXL_20231007_085041707.mp4 de l'ancienne me donne des cheveux gris (merci pour les conseils que je peut trouver sur ce forum) Il a un V8 350 (pas d'origine) Boîte auto th350 C'est pas un véhicule d'étagères,des que je peu je le roule. Je reste toujours bluffé du confort tant en conduite qu'en habitabilité. Place aux photos PXL_20230805_075130698.mp4 PXL_20230805_075219619.mp4
    8 points
  22. 300 kms d'avalés hier, avec une conso légèrement supérieure de 18L/100 comparé aux 16 qu'elle avale habituellement, mais je pense que la pluie et la nuit y ont été pour beaucoup, les essuies glace ne se sont quasiment pas arrêtés, le chauffage et les feux non plus, forcément... "electricity is fuel", et ça se ressent sur la conso. Je vais continuer à faire mes relevés. Je trouve son mélange un peu riche et son ralenti un peu haut, à régler aussi, peut être aussi un carburateur a refaire, mais il fonctionne pourtant bien et comme je le passerai de toutes façon à l'éthanol, pas envie de m'emmerder, j'attendrai de poser le kit pour virer le carbu. Point positif, elle est étanche, les trombes d'eau tombées hier ont prouvé que la galerie était correctement posée, et surtout, le carrossier m'a rattrapé les trous de la baie de pare brise et je ne conduit plus avec un parapluie comme avant, c'est parfait! Les joints de portes de l'autre LTD ont pris la place des miens. A peine mieux mais quand même mieux, j'ai plus d'eau qui passe, c'est plutôt pas mal mais le vent trouve toujours son chemin. Je vais essayer de rajouter de l'épaisseur. C'est chiant, ces joints sont introuvables pour les break. Je pense en revanche à changer le pare brise, car celui là à un impact, déjà réparé mais qui semble s'agrandir, et quelques rayures visibles (probablement des griffes). J'en ai un d'avance, mais flemme pour le moment. Je vais faire d'autres photos ce soir, le soleil semble vouloir être là!
    8 points
  23. ma nouvelle banquette arrière que j'ai refaite à neuf !!
    8 points
  24. Donc j'ai misé sur le capteur LX807 de chez "STANDARD MOTOR PRODUCTS". Pour tester la chose, retour sur le banc . Mais cette fois en faisant un petit montage, alim 12volts, une bobine, lampe strobo, compte tours électronique. Le système est d'une extraordinaire facilité de mise en place, aucune transformation, se monte en lieu et place des vis platinées, entièrement réversible. Le fil rouge au plus de la bobine, le fil noir sur le moins de la bobine (ex signal des rupteurs). La stabilité du signal est supérieure aux vis. Avec les vis, je pouvais voir une légère oscillation de plus ou moins un degré suivant les régimes. Même si l'étincelle est claire et nette, par la suite un boitier MSD 6A sera dissimulé dans le compartiment moteur. Car j'aime bien le principe des multis étincelles par explosion. Voila la chose dans sont environnement.
    8 points
  25. Salut salut! Plaques reçues aussitôt montées. A l'avant, ça a été un enfer mais j'ai réussi à faire un truc propre que je modifierai sûrement pour que ça aille bien comme il faut. Plus qu'a vérifier la pression des pneus et c'est parti! Bon après-midi à tous!
    8 points
  26. Salut à tous ! un peu de News elle sort à nouveau de chez le pro qui m’avait fait le réglage à la va vite .. bon cette fois il m’a monté l’allumage électronique et a tout repris à zéro pour faire un réglage plutôt optimale comme il dit .. effectivement ça cale plus y’a une meilleure reprise et ça roule quand même bien mieux ! Donc elle devait être réglée comme une patate avant … bref le plus important c’est que l’assistance au freinage n’avait jamais fonctionné et aujourd’hui après moulte recherches et démontage il a enfin trouvé une boulette de papier qui obstruait un tuyau de dépression et là encore c’est le jour et la nuit en ce qui concerne le freinage .. plus besoin d’être debout sur la pedale pour que ça fonctionne 😅😂 voilà donc pour le moment plus de gros travaux car j’y ai déjà laissé un bras … j’ai justement les ampoules de compteur à changer et surtout la jauge d’essence à réparer car ça fonctionne pas et c’est assez pénible.. j’ai déjà commandé des ampoules à Led pour le tableau de bord c’est ce qu’on m’a conseillé j’étais parti pour de l’origine mais apparemment ça éclaire bien mieux donc à voir … ça sera le petit chantier de l’hiver 😁 j’ai aussi les jantes en 14pouces toujours chez le carrossier en attente de préparation et peinture .. voilà ça avance doucement mais sûrement avec les moyens du moment 😅 allez une petite photo vite fait 😉
    8 points
  27. Salut , En septembre on s'est offert avec Mme un road trip sur l'Ouest Canadien ,au départ de Vancouver (Colombie Britannique) Au cours de la balade , à Westwold (highway 97) un peu avant midi on aperçoit un petit Diner et on décide de s'y arrêter pour manger un morceau. Déco comme on aime et la patronne est sympa : On discute bien avec Serene la patronne et au moment de payer j'aperçois près de la caisse des petites voitures US au 1/43e ,années 50 et 60 lestées et transformées en portes-étiquettes pour les tables .Parmi ces petites voitures Américaines .....bien sûr un Apache 57 , alors en rigolant j'explique à Serene qu'à la maison j'ai la même , en modèle réduit et aussi en vrai .. "Really ???" S'en suit quelques photos montrées depuis mon téléphone . "oh , very nice colour !" Ben oui ,je lui explique que c'est Madame qui l'a choisie ! Et là elle m'explique que c'est le job de Al ,son mari ,qui a un atelier de restauration et création de Hot-Rods .. Ca vous intéresse ? Bien sûr ! L'atelier est juste derrière , vous pouvez y aller à pieds , mais je l'appelle avant s'il est dispo . Coup de fil a son mari , pas de problème il vous attend et vous fait visiter Alors voilà l'entrée , et un capot de Camaro comme table ! Al nous accueille ,on se présente et voilà la visite de ses locaux et des véhicules en cours de travaux ! Puis l'atelier , sa cabine de peinture (il m'a dit que cette stingray venait d'être expertisée à 100 000dollars canadien (1€ = 1,4 $ canadien ),je me rend pas compte par rapport à chez nous . On passe dans une autre salle ,une corvette et un pick up en cours : Dans le local attenant , son El Camino perso taillé pour les runs .Il m'annonce 600cv ! Juste à côté ,un Dodge Town Panel 54 dans lequel il vient de monter une mécanique totalement neuve : Et puis ce Hot-Rod en cours d'assemblage , je vais m'évanouir : Al rigole en voyant ma tête , je lui explique que chez nous en France c'est même pas en rêve de pouvoir rouler comme ça "street legal" ! Alors il m'emmène vers une autre aile de son atelier , on passe devant des alignées de moteurs SBC ,BBC ,avec et sans blower , des cartons de kits accessoires ,pour me faire voir une Ford (il y a une GTO démontée en arrière plan ): Et puis un autre projet en cours (le moteur a droite lui est destiné 😞 Voilà un couple hyper-sympa , qui vivent leur passion et n'hésitent pas à consacrer de leur temps à 2 touristes de passage Une rencontre totalement imprévue et GENIALE ! Merci à eux Photo avant de se dire au revoir (jetez un oeil a son tee-shirt Chevy 3 five ) : Au passage , le C10 perso de son épouse : Al CONQUERGOOD , WILD RIDES , 4901 Hwy 97 Westwold, BC Voilà , je souhaitais partager cet échange magique ! Phil
    8 points
  28. Comet72

    Never ending story

    Merci! Fin de la décontamination, polish et cire. Le toit et les ouvrants furent particulièrement longs et pénibles à rattraper, mais c'est fait. Masquage, histoire que tout ne blanchisse pas et histoire aussi de ne pas tout abraser...le tout en haut d'une échelle, indispensable vu les dimensions du bahut (qui plus est, rehaussé...) J'en ai aussi profité pour démonter les joints des hauts de portes, mal positionnés (j'avais pas encore remarqué...) remplis de terre et de merdouille, pour pouvoir nettoyer-traiter la rouille de surface des gouttières-polisher et cirer derrière, et les joints sont allés prendre un sérieux bain dans l'évier et brossage énergique jusqu'à ce que ça ressorte propre. Les ouvrants une fois faits, ça ressemble à ça: Le toit terminé...ça va, ça brille... Et le bahut entier terminé: On est pas mal, on est pas mal...pour une vieille peinture jamais entretenue et 280'000 kilomètres je suis content, il à de la gueule. Et comme j'espère ne pas avoir à recommencer avant quelques années, vu qu'il squatte en face de la porte de l'atelier dans lequel je meule/soude/ponce/fais de la poussière à longueur de semaine, j'ai mis trois ronds dans une housse XXXXX...X...X...L: Il paraît encore plus gros houssé, c'est assez drôle...on peut encore mieux distinguer l'inspiration "parpaing avec des roues aux coins" dans les lignes! Et les jantes moches, qui vont partir se refaire une jeunesse un de ces quatre... Prochaine étape pour celui-là: Reprendre la remise en état mécanique, y'a encore bien du boulot. Et dépenser des ronds chez LMC pour finir l'esthétique (rétros, moulures, etc.) D'ici-là, cette après-midi j'ai ressorti de l'oubli la H.O., dernière caisse du lot qui à besoin de passer par la case lavage-décontamination-polish-bordel, etc...20 ans abandonnée dehors, on part de loin, même si j'avais déjà enlevé l'été passé la mousse, les araignées et le gros des stigmates d'un entretien inexistant. Rendez-vous dans une centaine d'heures. Je suis pas inquiet...
    8 points
  29. Comet72

    Never ending story

    Ah oui, au fait...vous vous souvenez de ça? J'ai eu...un mal fou à trouver à qui elle était. Mais je suis tombé totalement par hasard sur le mec, un libyen qui vend pour l'export, samedi passé. Il m'aura fallu la regarder mourir à petit feu pendant une année...pneus plats, parpaing posé sur le coffre pour le tenir fermé à cause de la gâche électrique en panne, des rayes et des pétards, la laque qui pèle...une année le poing dans la poche. Par contre pour négocier, payer, préparer la bagnole, atteler le Tahoe, trouver comment la charger avec la suspatte en rade et les freins bloqués et la tirer de son mouroir, ça, c'est allé nettement plus vite...même pas 48 heures. Après un bon coup de propre: Et hop', on entasse avec le reste: Soyons clairs: Y'à du boulot. Je l'ai trop payée. J'ai pas réfléchi. Je vais en chier comme un russe pour faire rouler ce machin, et en plus, j'ai pas le temps. Mais y'à un problème: Je n'ai que trop peu de compassion pour la connerie et ses adeptes. Une bagnole pareille, si t'as la chance de la posséder, t'en prends soin. Merci, au revoir. Le mec m'aurait articulé n'importe quel prix, je pense que j'aurais rincé. Juste pour qu'elle change de mains. Et j'ai un caractère de trou du cul, donc la remettre sur route j'y arriverais, vous pouvez ouvrir les paris...suspension pneumatique ou pas, pièces introuvables ou pas: Ça roulera. Sinon, juste pour étayer: Première main, import en RTi, papiers cleans, documentation complète, 74'000 miles d'origine. En plus d'être déjà passablement rare, c'est une Signature Series, et elle est loadée: Je ne pense pas qu'il manque la moindre option. Digital, sièges 6-ways, pavillons de serrures rétroéclairés, cuir, tout électrique, ouverture avec le clavier à code, jantes, clim électronique et j'en passe: La totale. Go-go gadget total. Voilà voilà. Et heureusement que j'ai acheté et refait ce con de Tahoe, parce qu'avec les freins de la bagnole serrés/collés/grippés/en feu au bout de 500 mètres à tel point qu'elle voulait plus avancer...éternel optimiste, je pensais m'en sortir en faisant les niveaux, en remplaçant la batterie et avec la caisse à out' dans le coffre...eh bah non, pas cette fois. Ça aura nécessité un 5,7 Vortec et une moitié de plein pour sauver la journée...pour une fois que d'avoir 1012 bagnoles sert à quelque chose... Pour la Lincoln: Stay tuned. Je vais pas l'attaquer tout de suite, dans l'immédiat j'ai pas le temps ni le budget..d'ici-là je la laisse au frais entre la Formula et le Blazer (qui attendent aussi patiemment le passage à la semaine de 16 jours...bref, ça me déprime) mais au moins, elle est sauvée d'une mort certaine.
    8 points
  30. Bonjour a tous , ce week-end avait donc lieu l’exposition " Rock and Cars " a Lavaur , et le but était d'y aller avec la Buick et ma Dodge , sans problème . On a donc samedi nettoyer et re verifier les voitures , puis on a gonfler la roue de secours de la Buick au cas ou Puis la Dodge une fois nettoyer , on a mis quelques outils dans le coffre au cas ou , ainsi que des collant de femme pour éventuellement faire une courroie avec les jambes ( on ne sais jamais , si la courroie casse , pourquoi ça ne marcherai pas avec des collant ) Comme on peut le voir , la boite de la Dodge est remonté , je n'ai pas encore eu le temps de mettre les photos du remontage , je le ferrais prochainement . Donc nous voila a Dimanche matin , on partira a 8h direction Lavaur . Est ce que ça va bien ce passer sur la route ? c'est la question qui nous stresse parce que l'on a jamais rouler autant avec la Buick . On roulera tranquillement , en moyenne a 70 km/h ( elle monte a 80 et même plus mais on ne voulaient pas la brusqué ) . Et les minutes passes , sans aucun problème , le stresse du début n'est même plus la , on n'y pense plus , et au bout de 1h30 de route on y est arrivé ! Nous voila garé , et super content d'y être arrivé sans problème C'étais une superbe journée , plein de véhicules US , plein de monde , ... Je ferais un sujet sur ce rassemblement normalement Puis dans l’après midi mes parents reçoivent un coup de téléphone pour leur dire qu'ils ont était sélectionner pour gagner un prix ! On emmènera donc la voiture devant le podium pour la remise des prix On s'avance , accompagné de belle Américaine 1.mp4 Puis nous voila a la remise des prix , moi de dos avec le tee-shirt blanc et mes parents devant Puis on repartira dans le calme , avec un panier comprenant un trophée et des bouteilles 2.mp4 En tout la Buick aura rouler 3h , et elle c'est très bien débrouillé ! On est contant , on est rentrer sans aucun souci et en plus pour sa première sortie elle gagné un prix !
    8 points
  31. Toute les pièces de la distribution sont montées. Full rollers poussoirs de chez Jhonson, culbuteurs de chez PRW et tiges de culbu de chez Butler. Une dernière vue sur la vallée infernale, avant fermeture définitive. Comme je vous l'avais expliqué sur ces culasses, il y a un risque de fissuration aux niveaux des fixations des gougeons. Donc pour éviter cela, j'ai fait fabriquer deux ceintures de gougeons. Car pour cette période cela n'existe pas sur le marché. J'ai fait raccourcir les écrous de culbuteur habituellement montés sur du Chevrolet. Car Trop haut pour pouvoir utiliser les caches culbuteurs Offenhauser. L'avantage de ces écrous, c'est qu'ils sont équipés d'une vis de blocage. Qui garanti un excellent serrage. Même s'il est vrai qu'avec la ceinture ils ne risquent pas de bouger.
    8 points
  32. Guss

    The Pontiac Duo!

    Un petit bout de temps qu'il ne s'est rien passé ici n'est ce pas ?... 😥 Voici la dernière image prise. Le début des travaux des moulures inox après avoir coupé du MDF a la taille exacte et épaisseur exacte des futures vitres. J'ai aussi reçu un radiateur de chauffage made in CHIIINAAA et quelques pieces en retour de l'aerogommage. Helas, la motivation n'y est pas trop en ce moment. Je me laisse un peu le temps que ça revienne. Je pense recommencer les vrais travaux après l'été. Etrange, comme parfois la motivation n'y est pas alors qu'on est proche du but, et comme j'étais au taquet ultime alors qu'il me restait des milliers d'heure de travail a accomplir au début du projet. Je fonctionne un peu a l'envers parfois. Bref, les état d'âme, tout le monde s'en fou sur internet. Alors je vous dis juste : "Comptez sur moi pour finir ce projet... Quand le temps sera venu". J'ai passé trop de temps, investi trop de moi même dans ce projet pour laisser tomber si proche du but final. Dans le genre perte de temps : J'ai aussi fait la "bêtise" d'acheter une Challenger de 1973. Elle était a vendre, super prix, a coté de chez moi et j'ai sauté sur l'occasion sans trop savoir pourquoi, sans doute par nostalgie de ma première. Coup de chance, un amis qui l'a aperçue en est tombé amoureux et me la rachète. Je gagne rien, je ne perds rien. Mais ça m'enlève une belle épine du pied. Petit look Patina très chouette ceci dit. Puis il y a mon éternelle autre passion : La moto; qui a pris le dessus dernièrement. Entre des trips au Portugal, dans les pyrenées, l'entrainement qui en découle (Bah oui, pour s'amuser en tout terrain faut être en forme), la prépa de la moto.... Le temps file! Mais on crée des souvenirs. La ou j'ai une foule d'amis passionnés de moto... Je n'ai qu'internet pour les voitures américaines, ca joue sans doute aussi. Allais, j'arrête de plomber l'ambiance. A+ les amis.
    8 points
  33. Après avoir encollé le joint du carter de distribution avec la Loctite 5910. J'ai posé le carter en me servant de l'outil maison pour centrer le carter autour du vilo. Puis serrage en position en laissant légèrement dépasser la colle sur le haut, au niveau du raccordement. Puis mise en place du joint spi enduit de Loctite 518. Mise en place du joint en retournant l'outil de centrage. Sur cette modif c'est un joint de 400 Pontiac qui a été utilisé. En version double lèvres. Maintenant pose du dumper provisoirement, pour vérifier le repère du PMH . Donc comme prévu ce n'est pas juste. Maintenant l'alignement me convient, cela facilitera le réglage de l'allumage. Il est temps de monter les culasses. J'ai choisi des joints de chez Cométic en multi feuilles de métal. J'ai toujours eu une préférence pour Felpro. Mais d'origine il y a deux passages d'eau très proche d'un cylindre. Et Felpro à reproduit exactement cette erreur. La société Butler a demandé chez Cométic de corriger cela. En contre partie ils gardent l'exclusivité sur ce joint. Ils sont très résistant, mais ils ne sont pas parfait en étanchéité sur les surfaces grossièrement usinées. Donc il est préconisé de mettre deux couches de pate à joint Permatex cuivre en spray. Apres avoir parfaitement dégraissé les surfaces, pose du joint. Voilà c'est fait, les deux culasses sont en places. Je n'ai pas pu m'empêcher de poser à blanc le collecteur pour être sur qu'il tombe bien. Mais j'ai un souci avec la tôle de fermeture de la vallée. Qui touche le collecteur au niveau du reniflard, donc à revoir....
    8 points
  34. Il est temps de poser la distribution. Pour cela il faut déterminer le point mort haut "exact". Vous comprendrez pourquoi par la suite. Donc pose du bloque piston. Puis une mesure en tournant dans un sens et une autre dans le sens opposé. De là, il suffit de faire la somme des deux angles mesurés. Et de divisé le résultat par deux pour obtenir sur le disque l'angle du point mort haut. A partir de là, sans bouger le vilo on replace l'aiguille sur le zéro qui sera notre point mort haut de référence. Bien sur on recontrôle pour confirmer . Place à l'expert qui prend en main les opérations. Sur la carte de l'arbre à cames, les angles d'ouverture et de fermeture des soupapes. Avec la mention @ 0.050". Cela veut dire qu'il faut enlever 1.27mm à la levée du poussoir pour prendre la mesure du début d'ouverture ou de fermeture. Ici par exemple c'est la fin de la levée du poussoir d 'échappement ou " fermeture de la soupape" en arrivant sur le zéro. Cela donne sur le disque gradué moins 2° et un chouilla de plus. La carte disait fermeture à -3°. Ce n'est pas parfait, disons qu'il y a 0.75 d'avance en trop. Pour la petite histoire, en ayant monté les pignons de distribution en respectant les repères à zéro, les mesures n'était pas bonnes. J'avais un peu plus de 2° d'avance. J'ai donc retardé le pignon de 2° pour arriver à ce résultat que je ne peux affiner plus. Cet arbre à cames est une version custom, donc il se doit d'être calé sans avance et sans retard pour obtenir le résultat prévu. Voila pourquoi il est important de ne pas faire confiance aveuglément aux repères d'usine. Car ils ont des tolérances bien larges. Evidement la chaine après avoir été lavée, est restée dans l'huile quelques jours pour quelle soit bien imprégnée. L'ensemble vient de chez Cloyes, en général la qualité est au rendez-vous. Ce modèle a la particularité de posséder 9 réglages et d'avoir une chaine à faible jeu. Maintenant le pignon est serré au couple de 54 Nm et la came de la pompe à essence a aussi prit sa place. Dans la foulé, sur le vilo je fais un repère pour retrouver facilement le point mort haut pour plus tard. Juste une petite rayure sur les masselottes. C'est la dernière fois que le disque pourra servir. En repérant ainsi le point mort haut, Je pourrais vérifier ou corriger le PMH sur le dumper. Afin d'avoir le réglage de l'allumage nickel. Tant qu'on y est, un dernier contrôle de la hauteur de piston. Cela confirmera que les joints de culasse sont de la bonne épaisseur, pour garantir des zones de squish correctes. Un petit gadget, qui ne sert pas souvent, mais cool
    8 points
  35. Salut tout le monde, Un grand pas de plus franchi avec le retour de la banquette d'origine refaite à neuf par une vraie couturière, aka la frangine de @kat55! La banquette accusait ses 400.000 bornes, avec déchirures sur le côté conducteur, affaissement globale de toute l'assise, qui me forcait à prendre des coussins pour ne pas avoir à regarder au travers du volant. Quel plaisir... On voit un peu les déchirures ici: Et là! Et la belle tâche de je-ne-sais-quoi-de-pas-identifiable, qui n'a jamais voulu se nettoyer sous l'appui-tête passager. Et je n'ai que quelques photos ou c'est visible, mais il y avait aussi tout le dessous qui était déchiré et craquelé. Donc, après quelques semaines de recherche, j'ai pu mettre la main (à grand frais...) sur un morceau de skaï NOS Ford, un vrai de vrai, qui correspondait parfaitement à mon grain de banquette. Expédition de a bestiole et de sa nouvelle peau chez la frangine, et retour quelques mois plus tard: Refaite, mousse changée, rembourrée, ressorts zigzag retendus, le pied absolu niveau confort. Installation terminée hier soir, c'est vraiment stupéfiant de redécouvrir la conduite de sa propre voiture! @rat rod, tu seras content, c'est vraiment la même couleur, et le même grain. Il reste 100% d'origine
    7 points
  36. Guss

    The Pontiac Duo!

    Voici donc après une journée entière a ajuster, coller-décoller-recoller ce ciel de toit. Quelques lignes de pliage encore visibles dans celui ci, mais elle partiront avec le temps. Le ciel de toit n'est "clampé" que sur le devant et sur l'arrière (a l'avant avec une moulure en U chromée, a l'arrière avec un joint rigide armé / caoutchouc noir). Sur les flanc, j'utilise une technique simple : Je force une corde noire enduite de colle contact dans la gorge. Le ciel de toit tenait sans, mais ça permet de comprimer le retour et s'assurer que le ciel de toit ne se décollera pas (notamment par temps très chaud) On peut ici la voir, cette corde. On y voit aussi les petits défauts le long de cette gorge, hélas. Mais ça ressort plus en photo qu'en vrais. Un défaut principal au niveau du montant C (dans le coffre) coté conducteur. L'erreur vient de moi, lors du placement, j'ai recoupé le ciel de toit beaucoup trop court. J'étais distrait... J'ai failli tout foirer !!! Au final, j'ai pu tirer suffisamment sur le ciel de toit pour récupérer la chose, sauf que ça a crée un effet "cellulite" Et causé un petit pli un peu plus loin. Voir ici a gauche Par chance, c'est dans le coffre, a l'endroit le moins visible sans se contorsionner (pour cette photo sur je suis couché sur l'entrée de coffre). De l'habitable on en voit rien. .... Donc en gros, des petits défauts, des petites choses a redire par ci par la... mais sachant que TOUT ce qu'on voit ici est custom (le toit, le ciel de toit, les gorges de maintient de ciel, les montants, les baleines du ciel....) Je trouve le résultat est satisfaisant. Il y a des heures et des heures de recherche, ne serait ce que trouver le bon tissu, la bonne colle... Bref, ce fut un gros travail. Ca m'aura couté aux alentours des 250€ pour faire tout ça, tissu compris. J'avais demandé quelques devis a des pro, j'ai eu des offres entre 1300 et 2000€ !!!! C'est ce qui m'a motivé de le faire maison! J'adore vraiment le visuel quand les plafonniers sont allumé. Dans tous les cas, c'était vraiment belle expérience. Et je suis content d'avoir ça "under my belt".
    7 points
  37. Guss

    The Pontiac Duo!

    Je me rends compte que j'ai posté des photos de la voiture quand elle était déjà en surfacer (primaire garnissant) mais jamais du travail des enduits. Préparez vous.... Pour qu'une de ces vieille chiottes soit un peu droite, voila par quoi il faut passer : Oui c'est du mastic. Oui, L'ENTIERETE de la voiture a été enduite, puis poncée. C'est la réalité de la restauration d'une classique, que peu de carrossiers veulent montrer ou avouer. Pourtant c'est nécessaire et bien que c'est mieux de s'en passer si possible, un enduit bien posé (par la j'entends: des fonds bien préparés, un dosage correct, etc), t pas trop épais, c'est reparti pour très longtemps. Sur 70% de la voiture, on voit au travers du mastic. Il n'y a jamais plus de 2mm (j'ai mesuré au testeur d'épaisseur) sauf bien sur sur le toit ou sur quelque zone, j'ai du y aller un peu plus fort. C'est pas génial, mais ça ne m'inquiète pas vraiment. Pour rappel, sur cette caisse j'ai utilisé tous les mauvais éléments que j'avais. Toute les bonne pièces sont réservées a la GTO. Ici, je n'avais qu'une demi aile (et encore) qui ne nécessitait rien. Une fois tout ça pret (ça a avait été deux semaine de boulot...) Mise en époxy : Puis en surfacer... Mais vous aviez déjà vu ça. Voila, je trouvais que c'était important de revenir la dessus. Il n'y a aucune raison de cacher quoi que ce soit. Le travail des enduits est un beau travail et j'admire les préparateurs (je devrais le dire... Malgrès tout ça ma caisse est encore pleine de defauts, je suis un piètre préparateur..!)
    7 points
  38. Le beau temps et les températures ont l'air de vouloir revenir. Donc je laisse la boite de vitesse de côté, et je reprends les travaux de peinture. En commençant par la caisse et les petites réparations de l'état de surface de la cloison pare-feu. Donc un peu de mastic pour boucher les petits cratères laissés par la corrosion. C'est ok pour la partie haute. Avec surprise, j'ai constaté en passant aujourd'hui chez le carrossier. Qu'il avait lui aussi reprit le chantier. Même si nous sommes d'accord qu'une des portes doit être reprise en peinture, car pas satisfaisante. Le redressage du dessus des ailes est remarquable, car s'était plus proche de la tôle ondulée que d'une belle carrosserie.
    7 points
  39. Bonjour à toutes et à tous,. Passage rapide sur le forum après plusieurs années d'absence. Autre pays, autre voiture. Ca fait déjà 5 ans qu'une petite Plymouth Satellite 1969 a remplacé mon Impala 65. C'est une voiture très basique comme je les aime: tout est manuel, sauf la transmission. Elle n'est pas un monstre de puissance avec son 318 mais il quand même été un peu pimenté. Quelques infos techniques en vrac: 318 réalésé 030" (323 ci), boîte TF904 avec shift kit TransGo, carburateur 4 corps Holley 600 cfm, pipe d'amission en alu, collecteurs 4 en 1 à tubes longs, double ligne d'échappement, Flowmaster 50, conduits d'admission et d'échappement retravaillés, différentiel ouvert 8"1/4. Rapport de pont un peu long à mon goût: 2.76. Quelques photos:
    7 points
  40. Les premières pièces posées, sont les axes et les volets. Cela s'exécute en plusieurs étapes, car il est important de bien régler la position des volets et de bien centrer les axes. Quand les papillons sont en position fermés, ils ne doivent rien laisser passer. Pour les vis de fixation des volets, c'est ceinture plus bretelle. Donc ils sont neuf, en inox, fermement serrés, et collés à la "Loctite rouge 271" de scellement. Puis les derniers filets sont écrasés. Car si une de ces vis est avalée par le moteur, les dégâts peuvent être conséquent. Les axes et volets en place, c'est au tour de la quincaillerie. Merci les photos numériques, cela permet d'avoir une meilleure mémoire ..... Car plusieurs mois plus tard, ce qui semble évident sur le coup, l'est bien moins. La pose des gicleurs "provisoires" car les réglages passeront par là. Puis poses des papillons à masselottes. Mise en place des diffuseurs et gicleurs de pompe de reprise. J'en profite pour dire qu'il existe un tournevis pour chaque emprunte. Le tournevis universel n'existe pas, tout comme la lime à épaissir. Je suis certainement trop maniaque, mais les têtes de vis massacrées sur un carbu. Me laisse penser que celui qui à fait ça, s'en battait les couilles . Le bon tournevis est celui qui épouse parfaitement toute l'emprunte. Pour preuve, il doit tenir droit, seul. Bien sur pour ça, le dit tournevis ne doit pas servir de levier, de chasse goupille, de burin....
    7 points
  41. L'allumeur complet avait besoin d'une bonne remise en forme. Voulant rester sur les dimensions d'origines, je ne monterais pas un HEI directement. Donc j'ai mit deux allumeurs en pièces, d'époques différente 1969 et 1973 pour reconstruire le modèle qui me convient. Les corps et les arbres sont strictement identiques. Donc je garde le corp de 73 car le moulage est plus facile à polir (moins de defaults) et l'arbre de 69 (car moins d'usure). Puis je choisi la came de 69 car elle limite l'avance mécanique plus tôt. (dimension du trou à la pointe du stylo) Je change les bagues en bronze pour réduire le jeu de l'arbre et met en place les deux premières modifications. La pose d'une tresse de masse entre le plateau mobile et le corp. Et le montage d'une capsule à dépression réglable. Le reste du remontage est standard pour le moment. De là, direction le banc pour mesurer cet allumeur et voir comment obtenir ce que j'en attends. Les outils ne sont pas jeunes, mais franchement ça fonctionne toujours à merveille. Les résultats ne sont effectivement pas mirobolants. Sur le diagramme du haut, la courbe en rouge est celle de cet allumeur. Début d'avance mécanique à 700 trms (trop tôt) et avance maxi à 6000 trms avec 32° (trop tard et trop d'avance). Dans la théorie américaine, il me faudrait la courbe verte. Tout d'abord j'ai limité l'avance maxi, déjà réduite en choisissant la cames à "petit trou". Puis en ajoutant une bague "en bleu" sur l'axe . Grace à cela l'avance maxi est maintenant de 26°. Après avoir essayé différentes masselottes et ressorts de tension. J'obtiens le meilleur résultat avec les masselottes de 69 et les ressorts "silver" de chez Moroso. Visible sur la courbe rouge. Un début à 950 tours (ce qui ne perturbe pas les ralentis) et un maxi de 26° à presque 4000 tours. J'aurais préférer un maxi à 3600, mais on verra à l'usage. Cet allumeur est en dessous de la courbe verte et avec un décrochement entre 2500 et 2900. Ce n'est pas grave. Il ne faut pas oublier la qualité de notre carburant. La solution est de mettre deux ressorts plus léger " couleur cuivre" de chez Moroso et là je serais sur la ligne verte. Mais qui pour moi est trop radicale. Donc tant que la voiture ne roule pas j'en resterais là. Au sujet de l'avance à dépression, je l'ai réglé a 14° maxi. Ce qui donnerais à 3000 en pied léger sur autoroute, une avance mécanique + dépression d'environ 36°. Bien sur à rajouter à l'avance initiale pour obtenir l'avance totale. Soit un résultat proche des 46°. Comme je le dit plus haut, c'est en dynamique que les derniers ajustements ce feront. Car il est incohérent d'appliquer les courbes d'époques, vu que le carburant n'est plus le même. Trop haut du cliquetis se fera entendre, trop bas des consommations excessives ou des températures anormales se présenteront. Maintenant que l'allumeur est calibré, je vais remplacer les vis platinées par un module électronique.
    7 points
  42. Quand je suis allée à Austin fin 2022, les proprios de la maison que je louais m'ont emmenée voir un rasso et je peux vous dire que j'ai gardé un grand sourire tout le long La chevelle de 70 était SUBLIME et le proprio hyper sympa!
    7 points
  43. Ça y est, durite changée. Plus qu'à recevoir les plaques et nous sommes toutes les deux prêtes à prendre la route et faire tourner les têtes à Cajarc ! La CGC arrive aujourd'hui, les plaques j'attends de voir mais si ce n'est pas aujourd'hui, ça sera demain. En attendant, je vais me faire une commande Rockauto pour les trucs à installer pour le CT et installer ça tranquillement quand j'ai du temps libre.
    7 points
  44. Salut les copains, me voici donc de retour, avec ce coup ci une Plymouth Volaré break de 1977 V8 of course, dans son jus, donc avec pas mal de points à revoir, réglages etc et par la suite une peinture. L'intérieur est de toute beauté 🤩 enfin moi j'adore,et puis l'allure générale du break me plaît beaucoup. La voici en image 👍
    7 points
  45. Ça y est, c'est officiel, l'ANTS a validé ma demande. Les plaques sont commandées et la CGC pointera le bout de son nez bientôt! Ma petite poulette est désormais franco-américaine, je suis trop trop contente!
    7 points
  46. Bonne année 2024 et bonne santé a tout le monde !!
    7 points
  47. kat55

    Corvette 69.

    Remplacement du coupleur de direction tant que la colonne était déposée. Le démontage l'a fini... J'en ai profité pour faire le réglage du jeu au boitier de direction. Remise en état des seuils de portes: Ponçage à la cale grain 80, 120 pour virer le plus gros des défauts, puis orbitale grain 180. Polissage avant/après. Dégraissage et vernissage. Cachage des parties qui resteront alu polies. Des liserés qui trainent sur les étagères depuis 30 ans ont pile poil la bonne largueur. Un coup de noir mat Pour finir, vernis mat pour recouvrir cette teinte. Il m'a fallu 4 heures par pièce reparties sur 2 jours pour revenir à un aspect correct.
    7 points
  48. Remontage du support du filtre à huile, après sablage et polissage. Dans ce support il y a un clapet de dérivation. Qui permet à l'huile de passer si le filtre est bouché. Même si l'idée m'a effleuré, je ne l'ai pas supprimé. (j'ai simplement augmenté le tarage) Pour infos je n'utilise que des filtres huile à grand débit et possédant aussi un clapet by-pass. Car je préfère l'idée d'une alimentation en huile polluée, plutôt que pas de pression d'huile en fin de ligne d'arbre. Puis je me suis fait quelques joints... Pour les raccords d'échappements, j'ai rien trouvé de satisfaisant. Donc je les ai découpé dans une plaque de cuivre recuite de 2 mm d'épaisseur. Voilà, c'est prêt à découper. Le cuivre est un matériau malléable qui se travaille bien . Donc dans l'élan je les ai tous fait. L'avantage des joints cuivre, c'est qu'ls sont réutilisable après démontage. Dans la foulé un petit coup de sablage au coude pour l'envoyer au traitement Cerakote.
    7 points
  49. voilà, j'ai craqué, je voulais une Firebird, je n'étais pas sur du modele entre le charme irrésistible de la gen 2 et la gen 3 qui était en poster dans ma chambre d'ado, peut etre plus adaptée à mes gouts un peu "racing" et à mon tres mediocre niveau en mécanique... C'est l'opportunité qui a fait mon choix, puisque j'ai trouvé une magnifique 85, à mes yeux en tout cas, tout près de chez Oregon Classics, et passer par Serge était une priorité pour moi vu tout le bien qu'on m'en a dit... Au passage, et sans vouloir faire de pub, respect à Boursorama pour le virement sans frais et en 2h vers les us, je pensais que ca allait mettre une semaine ^^ Pas vraiment une voiture de puriste j'imagine puisqu'elle n'a pas d'historique détaillée et qu'elle a été bien modifiée. Mais dans un sens qui me convient parfaitement, c'est à dire celui de la performance, alors que la voiture reste cosmetiquement dans son jus... Elle profite aussi de freins Wilwood et d'une suspension réglable QA1, et vous aurez sans doute reconnu les Snowflake replica en 17" de marque Year One. Elle évoque pour moi une bb Nascar même si c'est très subjectif et irréaliste ^^ Elle a été vendue neuve dans l'Illinois avant de partir 10a plus tard en Californie puis a fini en Oregon. Lors de sa vente en 2017, le proprietaire certifiait qu'elle avait 11000 miles (j'ai beaucoup de mal à y croire) et sa peinture d'origine. Elle en aurait 14K aujourd'hui. Carfax vierge mais je ne sais pas si ca vaut quoi que ce soit, comme indication. Pour l'instant, elle attend de prendre son bateau, ca sera ma 1er US, vous imaginez comme j'ai hate d'entendre rugir le 383 Stroker à carbu quadrajet... D'après Serge, c'est "un avion" et elle freine et roule très bien, elle semble en bon état avec une peinture fort probablement d'origine, ce qui me rassure beaucoup. Tout fonctionne normalement, le seul problème identifié à ce stade est un joint de pont à changer. Elle va aller tout droit chez Remi en bzh nord, je pense que les bretons connaissent bien, je vais lui faire verifier un peu tout avant de rouler, mais si vous avez des conseils à me donner sur tout ce qu'il faut que je check avant de rouler avec, je suis vraiment preneur... J'ai beau lire tout ce que je trouve, y compris le manuel de service que j'ai trouvé en PDF, et toutes les vidéos YouTube possibles, je ne peux penser à tout, surtout grand débutant en anciennes que je suis ^^ et pour le fun :
    7 points
This leaderboard is set to Berlin/GMT+02:00