Phil

Leaders
  • Posts

    18,450
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    143

Phil last won the day on October 23

Phil had the most liked content!

Qui suis-je ?

  • Sexe
    Homme
  • Ville
    Palavas-Les-Flots

Quelques détails à mon sujet

  • Passionné depuis
    Environ 1 an
  • Dans mon garage
    Ford Mustang 1966 cab, Cadillac Fleetwood 1952, épave de Ford Mustang Mach 1 1973
  • Voitures de mes rêves
    Cadillac V16 coupé 1934-37 ; Lincoln Continental limo 1966-69
  • Comment j'ai découvert DC
    Lien sur un autre site

Recent Profile Visitors

12,161 profile views

Phil's Achievements

Légende Vivante

Légende Vivante (8/8)

1.4k

Reputation

  1. Pour faciliter les démarrages sur une ancienne qui n'a pas tourné de longtemps (plus d'une semaine), le truc c'est de verser une rasade d'essence (quelques cl) directement dans les venturis (à l'entrée du carburateur), remettre le couvercle du filtre et zou.
  2. L'idée en électricité, c'est souvent la même : brancher un multimètre (ou une lampe témoin) un peu partout dans le circuit pour voir où le courant arrive et où il n'arrive pas... Pas facile à distance .
  3. Les batteries 6V ne durent pas moins que les 12V, en 15 ans d'utilisation de ma Cadillac je n'ai changé qu'une fois la batterie. S'il y a une fuite de courant dans le circuit de ta voiture, elle tuera les batteries 12V au même rythme. D'accord, les batteries 12V coûtent moins cher, mais quand les étincelles qui mettent le fil rouge à la masse auront fait cramer la voiture et le garage et la maison, tu ne feras aucune différence entre 6 et 12V. Le premier réflexe avec une ancienne qu'on n'utilise pas tous les jours, c'est de débrancher la batterie après chaque utilisation de la voiture. Puis (si tu as 5 minutes, montre et multimètre en main) de tester le circuit de charge et le courant de décharge.
  4. Il n'y a pas que le circuit d'allumage. Toutes les jauges du tableau de bord (pression d'huile, niveau d'essence, température) risquent de jouer la farandole avant de cramer... Le circuit de charge (dynamo, régulateur) devra être intégralement refait, voire repensé si tu passes à un alternateur. Sans parler d'ampoules (phares, feux, éclairages intérieurs et de tableau de bord) qu'il faudra toutes changer -si toutefois il en existe des versions en 12V. C'est quoi le but ? Eclairer mieux ? Mets déjà des relais 6V et des connexions propres dans le circuit.
  5. Et quand tu actionnes les interrupteurs (clignotants ou feux de détresse), il y en a toujours un des deux qui fait clic-clic ?
  6. Il y a souvent deux centrales clignotantes ("relais"), une pour les clignotants et une pour les feux de détresse.
  7. Le gauche devrait être plus facile à trouver que le droit (optionnel).
  8. En taille haute, entre le 165 et le 195 voire plus, les pneus ne sont pas les mêmes, les chambres à air si. Demande "une chambre à air en 15", ça devrait aller. Les pneus plus récents que tes trumeaux sont tous en tubeless. Et de toute façon les dimensions compatibles avec la chambre sont indiquées sur l'emballage.
  9. Ton lien mène sur la page de recherche principale du site Evite la traduction automatique, qui donne des choses souvent curieuses Les lèche-vitres, selon qu'ils sont en caoutchouc ou en feutre et selon les vendeurs, peuvent s'appeler "window sweepers" , "beltline (ou belt line en deux mots) weatherstrip", "window seal", "glass seal"... bref c'est pas gagné. Me semble que Steele Rubber vend les mêmes produits que Rubber the right way, à des prix proches.
  10. C'est le "back-up light switch". Cet interrupteur est souvent fixé sur la boîte au niveau du mécanisme de sélection, et couplé au "neutral safety switch" qui évite de pouvoir démarrer quand le levier est autre part que sur N ou P.
  11. Contre Ford, 14 Ferrari, dont 12 ont abandonné...
  12. Un pouce et demi de large.
  13. Grand compliment de notre spécialiste des moteurs 2 temps
  14. La jauge de carburant est au tableau de bord. Ce qui est à l'arrière plongé dans le réservoir, c'est la sonde, avec son rhéostat et son flotteur. Si la sonde est fixée en partie basse du réservoir, il faut le vider avant de la déposer. Si elle est sur le dessus (bizarre pour cette époque, à moins qu'il n'y ait une trappe de visite au fond du coffre : je ne connais pas ce modèle précis), il faut déposer le réservoir. Ce dernier est en principe soutenu par de longues "lanières" en tôle épaisse (ou en fer plat fin, selon le point de vue) fixées par des écrous sur de longues tiges filetées. Tout ça étant souvent rouillé à la moelle, il arrive que ça se termine à la disqueuse. Tout ceci fait qu'il faut être sûr de son diagnostic (jauge ? sonde ?, câblage ? connexions ?) avant de se lancer. EDIT : sujet déplacé dans la bonne rubrique