Raphaël, Oldsmobile Cutlass 1980

Découvrez le portrait de Raphaël, un étudiant passionné de voitures américaines qui a récemment franchi le pas en achetant une Oldsmobile Cutlass 1980 pour vivre sa passion.

Raphaël, Oldsmobile Cutlass 1980

Pouvez-vous décrire votre passion pour les voitures américaines ?

C’est deux choses chez moi, la première étant purement esthétique. Le bruit des moteurs, le grincement des chassis, la forme et la taille des voitures. Tout ce qui fait une belle voiture américaine ! Avouons que nous frissonnons tous lorsque nous entendons tourner un moteur V8, ou même un V6 ! C’est un monde à part, très différent des voitures d’aujourd’hui. Le deuxième point ? L’aventure ! De la naissance du rêve aux première sensations sur la route, en passant par l’acquisition et la réparation, il peut se passer des années ! Mais du point A au point Z, on ne recherche qu’une chose : voir enfin son rêve rouler sans problèmes ! Et ça, c’est une sensation fantastique.

Quand avez-vous décidé d’acheter votre première Américaine ?

Même si j’ai acheté ma voiture américaine très récemment, je pense que la décision d’acheter un tel véhicule est venue il y a bien longtemps. On ne décide pas d’acheter une voiture de collection comme on choisit une robe… On hésite d’abord beaucoup, car ça représente un réel investissement. Je suis étudiant et je n’ai donc pas de revenu fixe, mais je voulais une voiture américaine depuis plusieurs années.

Quand j’ai commencé a prendre conscience que je pouvais désormais donner vie à ce rêve, je me suis lancé dans ce projet. J’ai travaillé et économisé pendant deux ans pour réunir une misérable somme, mais lorsque l’occasion s’est présentée j’ai douté ! Le doute fait partie intégrante de l’achat, comme la remise en cause vos compétences. Le risque de faire une mauvaise affaire qui couterait plus que ce que la voiture apporte psychiquement. Malgré tout, j’ai pris le risque, totalement à l’encontre de l’avis de ma famille…

Pourquoi une Oldsmobile Cutlass 1980 ?

Parce qu’elle est venue à moi. Je cherchais un petit V6, quatre portes entre 1970 et 1990 avec une bonne gueule de voiture américaine, qui si possible soit rare et originale, fiable mécaniquement et surtout dans mon budget. J’ai donc commencé à recherché une Buick Skylark, mais après mon enquête j’ai vite compris qu’elle n’était pas celle que je cherchais vraiment, car trop connue. En revanche, l’Oldsmobile Cutlass répondait parfaitement à tous mes critères.

Ne vous attardez pas sur la voiture de vos rêves, car il y a très peu de chances que vous l’ayez en premier (ou même que vous l’ayez un jour). Au fond, on se dit que c’est décevant, mais finalement rien qu’après une semaine j’aurais du mal a rouler avec une autre voiture que mon Oldsmobile… On s’y attache vite à ces belles Américaines !

Il y a quelques erreurs néanmoins à ne pas faire, comme sous-estimer le budget nécessaire à l’achat d’une voiture américaine. De nombreux frais annexes viennent se greffer sur le prix initial comme par exemple la carte grise, l’assurance, les réparations imprévues et le prix de l’essence qui monte sans arrêt ! Une autre erreur serait de prendre la première voiture venue dans votre budget. Soyez vigilants, décortiquez les annonces avec attention, relancez les mails et les coups de téléphone, allez voir la voiture avant de vous engager dans une transaction. Surtout soyez absolument certain de faire le bon choix même si le vendeur vous dit de vous presser ! N’ayez pas peur de négocier le prix. De même, ne prenez pas une voiture sans un minimum de vérifications au niveau de la mécanique : l’achat d’un compressiomètre, par exemple, est fortement recommandé ! Enfin, ne croyez pas tout ce que vous entendrez car les fausses idées reçues sont nombreuses… Une voiture américaine de collection n’est pas forcément cher, ne vous demande pas forcément une fortune pour les travaux sur la mécanique et n’est pas forcément compliquée à entretenir…

Comment avez-vous trouvé votre Oldsmobile ?

Je dois remercier un membre de l’association Dreams-Cars ! Jamais je n’aurais trouvé une telle voiture à ce prix. Mais il est tout à fait possible d’en trouver sur des sites d’annonces spécialisés. Si j’ai un conseil à vous donner, n’hésitez pas à aller voir les voitures qui vous plaisent durant des rencards dans votre région et discutez avec les propriétaires. Vous trouverez dans les rencards de voitures américaines des personnes qui se feront une joie de partager leur passion avec vous, et vous m’y croiserez sûrement !

Pouvez-vous témoigner de votre expérience ?

Je vais simplement citer une phrase que mon vendeur m’a dite, et qui s’est avérée plus que vraie : « Tu verras, ça ira mieux en la ramenant chez toi ! ». Dès que je la vois par la fenêtre, et je réalise à quel point je suis heureux qu’elle soit enfin là, dans mon parking ! Je ne regrette pas du tout ma décision et je suis très impatient de commencer les premiers ajustements !

Et comment expliquer l’effet prodigieux d’un moteur V6 dans la foule ! J’ai un plaisir immense à la démarrer tout les matins pour me rendre à mon IUT, arriver en voiture américaine provoque toujours un effet exceptionnel, tant sur vous que sur ceux qui la regardent ! Après avoir conduit une telle mécanique, on ne voit plus la conduite de la même façon…

Avez-vous des projets en cours ?

Oui ! Cette sympathique Oldsmobile est une voiture d’occasion, donc il y a du travail à faire ! Comme expliqué quelques instants plus tôt, mes ressources sont limitées, je n’ai donc pas les moyens de tout refaire d’un coup. La quantité de travail a faire sur la voiture pourrait se faire en un mois, néanmoins je pense y passer au moins six mois. Il ne faut pas avoir peur de prendre son temps, tout ce qui compte c’est de ne pas se décourager. J’ai pas mal de choses à revoir sur cette Oldsmobile, comme par exemple la carrosserie, mais aussi l’électricité, l’allumage et le système de refroidissement. J’ai attaqué les réparations seulement deux jours après l’avoir eu, maintenant j’attends le reste des pièces pour continuer la mécanique. Alors en attendant, place à la carrosserie !

Dreams-Cars vous aide-t-il à vivre votre passion ?

Je n’aurais rien pu faire sans Dreams-Cars ! Je n’aurais pas trouvé ma voiture, ni les pièces, ni les camarades qui m’aident à aborder une mécanique que je ne connais encore que très peu. Je ne remercierait jamais assez ceux qui se sont attardés sur mon projet, et surtout ceux qui y on cru et y croivent encore… Partager cette passion avec les membres d’une association comme Dreams-Cars, c’est vraiment formidable ! Ça ne fait que me motiver d’avantage, car on veut tous voir les différents projets avancer !

Discutez avec Raphaël sur le forum Dreams-Cars : The Lion King