Les risques liés aux voitures modifiées

Rouler avec une voiture ayant reçu des modifications présente de nombreux risques malheureusement inconnus par un grand nombre de passionnés de voitures américaines. En Europe, la réglementation est très stricte à ce sujet.

Toute modification pouvant entraîner un changement (même minime) des données techniques constructeur originales est formellement interdite si vous n’effectuez pas une homologation auprès de la DREAL (ex-DRIRE, ex-Service des Mines). Les contrôles de la DREAL sont très pointus et consistent à vérifier la conformité du véhicule aux dispositions techniques fixées par le code de la route et à s’assurer de son bon état de marche. La reglementation vous impose également de déclarer ces modifications à votre assureur.

L’utilisation d’une voiture dite « customisée » et non homologuée peut vous faire perdre votre assurance et entraîner la saisie de votre voiture à tout moment lors d’un contrôle de routine effectué par certaines brigades techniques de la police. Pour les voitures avec des moteurs préparés, l’usage doit être exclusivement réservé aux pistes et circuits. En cas de possession d’un tel véhicule, la circulation sur route doit se faire avec un plateau.

Soyez conscient que les conséquences en cas d’accident seront dramatiques : si vous blessez quelqu’un avec une voiture non homologuée, vous paierez à vie pour dédommager la victime et réparer les dégâts que vous avez causés. En effet, votre assurance peut refuser de vous couvrir suite à l’expertise et au rapport de police.

Modifications fréquentes mais non-homologuées :

  • Changement du carburateur.
  • Changement du moteur.
  • Changement des dimensions des pneus ou des jantes.
  • Augmentation des performances moteur.
  • Modification de la ligne d’échappement.
  • Installation d’un kit GPL.
  • Installation de suspensions hydrauliques ou pneumatiques.
  • Rabaissement de la voiture.

La réglementation s’applique aussi bien sur les voitures ayant une carte grise collection que sur les voitures avec une carte grise normale. Lors de la création de votre dossier pour obtenir une carte grise de collection, la FFVE n’est en aucun cas liée au service des Mines (DREAL) auprès duquel tout véhicule modifié doit être présenté avant sa mise en cirulation sur les routes européennes. La FFVE assume une responsabilité vis-à-vis des pouvoirs publics et ne peut donc en aucun cas valider les transformations effectuées sur votre voiture lors de la demande d’immatriculation.

Bien que les contrôles soient de plus en plus nombreux, les contrôles techniques de complaisance sont encore très répandus pour les voitures modifiées. En roulant avec un contrôle technique n’ayant pas été réalisé en suivant la réglementation en vigueur, vous vous exposez à de lourdes poursuites judiciaires et la saisie de votre voiture. Le centre auto ayant réalisé votre contrôle technique s’expose à une fermeture ou au licenciement du garagiste.

En France, le terme « Street Legal » n’existe pas à moins d’avoir fait homologuer votre voiture modifiée à la DREAL et reçu l’accord d’une assurance. Ce terme est donc une légende dans la majorité des cas, ne tombez pas dans le piège.

Cependant, il est possible de souscrire à un contrat d’assurance spécial dédié au voitures customisées chez un assureur spécialisé. Cette option est souvent utilisée dans le monde du Hot Rod et du Lowrider. Sachez que la réglementation Européenne risque de vous bloquer même si vous bénéficiez de ce type d’assurance – prenez donc le temps d’analyser en détail la situation avec votre assureur.

Autres pages de conseils à consulter :